Techniques Shibori et Indigo

 

Voici mes premiers retours sur la teinture à l'indigo!

C'est une activité parfaite pour les beaux jours, car mieux à faire en extérieur, si on fait des coupons un peu grands.

Vous aurez besoin de poudre d'indigo (celui que je vends est pré-réduit, ce qui facilite la préparation), des cristaux de soude et de l'hydrosulfite de sodium. Toute la partie chimie est bien expliquée sur cette fiche à télécharger.

Télécharger ici un fichier avec toutes les explications techniques pour teindre de l'indigo.

On commence donc par faire une "cuve" d'indigo (ici une grande poubelle plastique de 50l), en mélangeant les produits dans l'eau.

L'important est de ne pas remuer trop fort pour ne pas faire rentrer d'oxygène dans la cuve.

Ensuite, place au pliage, nouage, grosse étape de préparation! (on peut d'ailleurs anticiper et préparer ça à l'avance les jours précédents...).

 

Et puis, c'est l'heure du trempage! On plonge les tissus dans la cuve quelques minutes, prenant bien soin de faire entrer le moins d'air possible. On le sort, il est tout jaune/vert!

On le laisse à l'air libre pour qu'il s'oxyde, et c'est là que le bleu apparait.  

Pour obtenir un bleu plus foncé, il faut répéter l'opération plusieurs fois : trempage, oxydation, re-trempage... et on papote!

 

Et puis on enlève les attaches et on déplie. Là encore, on peut laisser les parties qui étaient cachées s'oxyder à l'air, ou bien rincer vite pour garder plus de blanc.

 

Au final, voici quelques rendus de pliage...

 

 

 

 

 

Seul essai de couture, des grands points sur des lignes droites, qu'on fronce avant de teindre. A refaire!!  

l'indigo et les produits nécessaires sont vente ici.